[Football] : Meschack Elia, un talent gâché ?

Il y a à peine quelques mois, la Rd-Congo reposait ses espoirs sur une étoile qui s’est révélé lors du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) Rwanda 2016 où il a fini meilleur buteur et meilleur joueur de la compétition avec au passage, un doublé spectaculaire inscrit en finale de cette compétition, remportée par les Léopards (3-0) devant les Aigles du Mali. Il s’agit bien de l’international Congolais, Meschak Elia dont la carrière professionnelle semble aujourd’hui être hypothéquée en dépit d’une CAN 2019 aussi réussie à titre individuel au regard de ses prestations.

Meschak Elia se fait une place au sein de l’équipe nationale A grâce à ses différentes performances. Après quelques difficultés d’intégration au sein du Tout Puissant Mazembe lors de sa première saison, le natif de Kinshasa était devenu un joker des Corbeaux, car à chaque fois qu’il entrait sur l’aire de jeu, il faisait trembler le filet. C’était le cas également chez les Léopards seniors.

Connu pour sa vitesse, ses dribbles et tirs fumants, Elia avait conquis le cœur des férus du sport « Roi » congolais. Mais la saveur de l’histoire de cette étoile semble tourner au vinaigre.

Sa prestation très remarquée à la dernière CAN-Egypte 2019 a tapé dans l’œil des dirigeants d’Anderlecht qui ont négocié avec le TP Mazembe pour s’offrir ses services.

Une aventure cauchemardesque à son arrivée en Belgique ?

Parti en Anderlecht d’abord pour un essai, Elia a éclaboussé de son talent, en séduisant le staff technique d’Anderlecht. Mais contre toute attente, le joueur a refusé de s’engager avec cette formation belge et disparaît de la nature sans donner aucun signe de vie. Quelques jours plus tard, l’on apprenais qu’il comptait s’engager frauduleusement avec la formation suisse de Young Boys de Berne.

Cette situation alarmante a choqué plus d’uns. Certains ont qualifié ce comportement d’inconscience et d’irresponsabilité. L’on se pose la question de savoir réellement ce qui se passe dans la tête de Meschak Elia qui est d’ailleurs parmi les nominés des awards de la Confédération Africaine de Football (CAF).

Il y a quelques jours, sur une demande du TP Mazembe, la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) a suspendu Meschak Elia Lina pour 12 mois, l’interdisant l’accès dans les installations sportives. L’instance faîtière du football congolais reproche à Elia les éléments ci-après :

• Faux dans les titres, fait prévu et réprimé par l’article 52 du CDF ;
• Atteinte à l’honneur du TP Mazembe et de son président, fait prévu et réprimé par l’article 49 du CDF ;
• Corruption passive ,fait prévu et réprimé par l’article 53 du CDC.

Meschak Elia semble inscrire son nom sur la liste des talents gâchés du football congolais à l’instar de Biscotte Mbala, d’Emeka Mamale et Lamy Akini pour ne citer que ceux-là, qui ont fait la pluie et le beau temps, mais dont les choix opérés se sont révélés préjudiciables pour la suite de leurs carrière de footballeurs. Ils ont depuis sombré dans l’oubli.

Trésor Mutombo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *