[LINAFOOT/VL1] : Renaissance, une administration qui trahit le club ?

La fin de l’année 2O19 s’est avérée sombre pour le Football club Renaissance du Congo, après avoir perdu sur tapis vert, deux rencontres qui ont pourtant été bien négociées sur le terrain. Il s’agit des matches contre des adversaires non de moindres, le Tout Puissant Mazembe et le Daring club Motema Pembe (DCMP). Ces deux matches, sur le terrain, s’étaient à chaque fois soldés sur le score de (1-1), comptant pour le championnat national de football.

La cause de ce double forfait, qui est encore d’actualité du côté des « Jamais sans vous », n’est autre que l’alignement d’au moins quatre joueurs litigieux dans l’ensemble de ces deux rencontres.

Cette situation semble devenue alarmante pour le FC Renaissance, qui est, certes, trahi par son administration, mieux son secrétariat. Ces instances, responsables de ces forfaits, ne permettent pas au club cher à Pascal Mukuna de décoller au championnat. D’où l’intérêt de se questionner sur les ambitions réelles de cette formation qui, contrairement à ses débuts en 2014, est de nos jours en perte réelle de vitesse.

Après seulement 2 ans de gloire (2014-2016), les « Bana Fibo » ont depuis sombré, traversant une période qui ne communique jusque-là pas son nom. Et, s’agissant des responsabilités des uns et des autres dans cette impasse, l’administration du club ne doit certes être épargnée. Ce, au regard de son fonctionnement… qui laisse à désirer.

Comment l’administration d’un club peut-elle jeter dans un océan les efforts des joueurs consentis au cours des matches aussi très relevés comme ceux-là ? La logique ne voudrait-t-elle pas des sanctions à l’endroit des responsables dans pareilles situations ? ou encore la restructuration pure et simple de cet organe ô combien important dans le fonctionnement d’une équipe ? Les Renais ne devraient déjà pas songer à trouver des personnes compétentes, mais aussi expérimentées afin d’arrêter cette hémorragie ? Tant de bonnes et vraies questions à se poser …

Pour rappel, lors de la saison 2017-2018, le FC Renaissance avait perdu au total trois matchs sur tapis vert, toujours pour le même motif et problème, celui de l’alignement des joueurs litigieux.

Trésor Mutombo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *