[Vente ou pas de Vclub] Delou Mulumba dissipe tout malentendu

Au cours d’une sortie médiatique samedi 04 janvier dernier à l’occasion du 61e anniversaire des Martyrs de l’indépendance, le président de la commission de supporters de l’AS Vclub, Delou Mulumba a dissipé tout malentendu quant à la nouvelle selon laquelle la team vert et noir a été vendue depuis 2014.

« VClub n’a jamais été vendu. Si c’est le cas, je serai le premier supporter à m’opposer à un tel projet. Le document qui circule dans des réseaux sociaux est de 2014. C’était une exigence de la CAF de voir toutes les équipes accéder au statut de société. Construire une société n’est pas synonyme de vente. Le capital social d’une société constitue la situation nette comptable d’une entreprise, c’est-à-dire la part qui revient aux sociétaires au cas où l’entreprise serait vendue », a-t-il précisé. Et de poursuivre : « VClub a des problèmes certes, mais pas en terme d’être vendu ».

Profitant de cette occasion, Delou Mulumba, a exhorté les Moscovites à veiller à la dignité de leur club et non d’exposer les problèmes de leur équipe à la place publique.

« Je demande à tous les vendeurs d’illusions qui ne comprennent pas comment fonctionne le droit « OHADA » sur les types et natures des sociétés, de se mettre à jour. Un vrai Vclubien ne parle du mal de son club dans des médias ni dans des réseaux sociaux», a-t-il laissé entendre.

Cette déclaration intervient juste après celle du président de la structure « Sauvons Vclub », B. Musafiri. Ce dernier avait révélé sur les antennes d’une télévision de la place que l’AS Vclub est devenue une propriété privée, car elle a été vendue à 100.000 $.

« Aujourd’hui l’AS VClub est devenue une société avec conseil d’administration. Et cette équipe a été attribuée. Nous sommes tombés sur un document qui atteste la durée de cette société est de 99 ans. Cette affaire a été conclue depuis 2014 au mois de décembre », avait-il fait savoir. Cela a créé la confusion dans le chef des « Bana Vea » qui semblent être dans une crise qui n’a pas encore dit son nom.

Par ailleurs, ce climat malsain est dû suite aux différents résultats enregistrés par les hommes de Florent Ibenge en Ligue des Champions cette saison. Sur trois matchs joués lors de la manche aller de la phase des groupes, ils n’ont empoché qu’une unité.

Trésor Mutombo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *